Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie
Écussion officiel du collège Sainte-Marie
 Plan du siteAccueilChercherÉcrivez-nous   

  L'Association
     > La direction
     > Adhésion
  Quoi de neuf?
  Activités
     > Calendrier des activités
     > Rencontres annuelles
  Les membres
     > Liste des membres
     > Adresses de courriel 
     > Avis de recherche
     > Décès d'anciens
  Vie des Conventums
     > Les rencontres
     > Les responsables
     > Guide d'organisation
  Bulletin des anciens
     > Dernier Bulletin
     > Bulletins antérieurs
  Bilans de vie
     > Bilans d'Anciens
  Histoire du collège
     > L'auteur
     > Extraits choisis
  Souvenirs
     > Éducateurs
     > Textes et photos d'hier
     > Photos de classe
     > L'écusson du CSM
     > Exposition sur le Collège
  liens

VIE DES CONVENTUMS

Les rencontres

Conventum 55

Quand C.55 commence à rimer avec Liberté 55

 

Nous ne nous sommes pas réunis souvent depuis que nous avons " sauté du sixième ", il y a déjà 43 ans. Trois fois, si l'on tient absolument à compter. Mais ce n'est pas parce que le ciel s'était délesté de 30 cm de neige au cours de la journée que nous allions manquer à notre promesse : être en chair et en os au restaurant La Gaudriole en ce 12 décembre 2000 pour des retrouvailles.

Nos anciens professeurs,
les pères Origène Grenier et Eugène Proulx

Vingt-neuf d'entre nous avaient promis d'y être, nous y étions, et foi du personnel en salle du resto, plutôt joyeusement d'ailleurs. Et c'est sans compter sur les quelques autres qui ont dû s'excuser pour raisons professionnelles, tout en nous assurant de leur présence morale. Deux anciens professeurs, les pères Eugène Proulx et Origène Grenier, nous ont gratifiés, tel qu'en eux-mêmes, de leur présence.

Les joyeuses retrouvailles ont été un très court instant interrompues par un mot de bienvenue du président du conventum, Louis Bernard, et par l'évocation des confrères disparus depuis 1957 par Yvon Lussier, comme pour mieux les intégrer à la fête.

 

Jacques Lemelin, Gilles Payette et le président Louis Bernard

Autour des tables, dans les échanges animés et entre les blagues, on a évoqué sans nostalgie des souvenirs de Collège mais aussi discuté de la vie quotidienne des uns et des autres, celle de ceux qui trouvent encore satisfaction dans leur travail et qui projettent un jour de se libérer, ainsi que celle de ceux qui ont déjà plongé dans une retraite qui les tient trop occupés pour avoir le temps de travailler. À les entendre et les écouter, on ne pouvait plus distinguer ceux qui avaient fait toutes leurs études au Collège et ceux qui étaient arrivés en philosophie en 1956, car ils avaient reçu le sceau de la conformité : ils étaient tous ISO-55. S'y trouvaient donc les " Coeur pur, mains sales ", devise qui n'a jamais trouvé place sur le portrait officiel du Collège, et pour cause, ainsi que les " Celui-là rend le plus qui en a reçu davantage " et autres projets de vie auxquels tous semblent avoir été fidèles.


René Saint-Hilaire, Jean-Denis Clairoux
et Jean-Louis Bourget

Quand le groupe s'est serré la pince en fin de soirée, certains, comme le Père Proulx, le faisant plusieurs fois avant de se séparer, la décision était prise : on se reverrait plus souvent sans attendre les convocations officielles et on garderait contact grâce à un échange d'adresses électroniques et, pourquoi pas, par un site Internet. Est-il besoin d'ajouter que nos deux anciens professeurs ont manifesté un intérêt particulier pour des retrouvailles plus fréquentes.

André Kuzminski
Photos : Étienne Windisch

 
 

L'Association | Quoi de neuf? | Activités | Les membres | Vie des Conventums |
Bulletin des anciens | Histoire du collège | Souvenirs | Liens |
 
Plan du site | Accueil | Chercher | Écrivez-nous |

Copyright © Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie (2004)
Design et conception - Natmark-Concept inc.