Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie
Écussion officiel du collège Sainte-Marie
 Plan du siteAccueilChercherÉcrivez-nous   

  L'Association
     > La direction
     > Adhésion
  Quoi de neuf?
  Activités
     > Calendrier des activités
     > Rencontres annuelles
  Les membres
     > Liste des membres
     > Adresses de courriel 
     > Avis de recherche
     > Décès d'anciens
  Vie des Conventums
     > Les rencontres
     > Les responsables
     > Guide d'organisation
  Bulletin des anciens
     > Dernier Bulletin
     > Bulletins antérieurs
  Bilans de vie
     > Bilans d'Anciens
  Histoire du collège
     > L'auteur
     > Extraits choisis
  Souvenirs
     > Éducateurs
     > Textes et photos d'hier
     > Photos de classe
     > L'écusson du CSM
     > Exposition sur le Collège
  liens

VIE DES CONVENTUMS

Les rencontres

Conventum 47


RENCONTRE DU 27 AOÛT 2008 DU CONVENTUM 47

AVEC LE PÈRE LÉOPOLD LALONDE, PÈRE BLANC

Pour la plupart des dix-sept confrères qui ont pu saluer le père Lalonde, causer même quelques minutes avec lui, la rencontre a été un événement rare. Moi-même, je ne l'avais pas revu depuis la fin de notre Philo II, en... 1949, il y a près de soixante ans !

Je me souviens du père Lalonde comme d'un type plutôt costaud, sportif, bon vivant et doté d'un talent exceptionnel pour raconter une histoire. J'ai gardé le souvenir du récit qu'il nous fit de son escapade à Cuba avec son ami Guy Pratt, probablement en 48. Nous en étions tous morts de rire. Puis, à la surprise de la plupart d'entre nous, il révéla, lors de la «prise des rubans» qu'il désirait devenir père Blanc afin de travailler éventuellement en Afrique.

Sa formation théologique terminée, il partit effectivement pour ce qui était encore la «British East Africa». Quelques «privilégiés», plus proches de lui, le revoyaient à tous les deux ou trois ans lorsqu'il revenait refaire ses forces au Québec. Quant à moi, je l'ai trouvé passablement amaigri mais étonnamment alerte, plein d'humour, disert et surtout très chaleureux à l'égard de tous. J'ai parlé du «père Lalonde», mais ses camarades de collège et beaucoup d'autre l'appellent toujours «Le Pote». D'où lui vient cet affectueux surnom ? Je cherche encore l'explication.

À l'occasion de notre rencontre de mai 2007 à «La Maison Verte», un sympathique restaurant de Sainte-Geneviève, le projet d'une prochaine rencontre, mais dans un format différent du classique repas au restaurant, circulait parmi nous. Les amis proches du «Pote» ont rapidement fait le lien entre ce projet et son séjour de quelques mois au pays natal, séjour prévu à l'été 2008. Afin de réaliser le projet, un comité s'est formé composé de Claude Lévesque, le vice-président du conventum 47, Maurice Tremblay, Jacques Corbeil et Jacques C. Ducharme. Mission : trouver un lieu, préciser le format de la rencontre, expédier les convocations, etc. Tout s'est matérialisé dans l'après-midi du mercredi 27 août 2008, à la maison provinciale des pères Blancs, boulevard de l'Acadie. Un traiteur avait installé une délicieuse collation sur une table au milieu de la pièce. Notre vice-président a pris l’initiative de passer le chapeau vers la fin de la rencontre.

Cette forme de rencontre a facilité les échanges, chacun se déplaçant d'un groupe à l'autre pour saluer les confrères qu'il voulait rencontrer. Des sièges en nombre suffisant permettaient, eu égard à notre âge respectable, de savourer l'abondante collation qui avait été préparée. Nous avons écouté attentivement les confidences de notre invité spécial. Présenté par notre vice-président Claude Lévesque, «Le Pote» nous a raconté, avec sa verve coutumière, les défis et les incidents, parfois cocasses, qui ont jalonné sa longue carrière. Au-delà de son récit, aussi accrocheur que jadis, apparaît la lumière de sa foi en Jésus-Christ qui, on le sentait, a soutenu le travail de toute sa vie. En dépit du ton léger et humoristique du récit, il ressortait clairement que le chemin parcouru n'avait pas toujours été facile.

Cette rencontre fut l’une des mieux réussies de notre conventum. Elle nous a permis de dépasser le niveau habituel des rencontres «sociales» où l'on s'échange les nouvelles sur son état de santé, ses voyages, ses activités, etc. Le comité organisateur mérite nos plus chaleureuses félicitations. Nous souhaitons à notre cher ami «Le Pote» une vaillante santé afin de poursuivre son action dans sa patrie d'adoption. Nous espérons le revoir prochainement.

Fernand POTVIN, C. 47

Étaient présents à cette rencontre, 18 confrères et 8 compagnes:

Archambault, Louis et Marthe Brossard, Paul-André et Marielle
Castonguay, Yves et Hélène Charron Jules
Comtois, André (au tout début) Corbeil, Jacques
Da Silva, Guy David, Claude et Betty
David, Normand et Yolande Ducharme, Jacques-C. et Monique
Lafond, Victor Lalonde, Léopold (alias «Le Pote»)
Lévesque, Claude Major, Réal
Nadeau, Pierre et Claire Picard, Gilbert
Potvin, Fernand Tremblay, Maurice et Jeannine

Album de photos


 

L'Association | Quoi de neuf? | Activités | Les membres | Vie des Conventums |
Bulletin des anciens | Histoire du collège | Souvenirs | Liens |
 
Plan du site | Accueil | Chercher | Écrivez-nous |

Copyright © Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie (2004)
Design et conception - Natmark-Concept inc.