Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie
Écussion officiel du collège Sainte-Marie
 Plan du siteAccueilChercherÉcrivez-nous   

  L'Association
     > La direction
     > Adhésion
  Quoi de neuf?
  Activités
     > Calendrier des activités
     > Rencontres annuelles
  Les membres
     > Liste des membres
     > Adresses de courriel 
     > Avis de recherche
     > Décès d'anciens
  Vie des Conventums
     > Les rencontres
     > Les responsables
     > Guide d'organisation
  Bulletin des anciens
     > Dernier Bulletin
     > Bulletins antérieurs
  Bilans de vie
     > Bilans d'Anciens
  Histoire du collège
     > L'auteur
     > Extraits choisis
  Souvenirs
     > Éducateurs
     > Textes et photos d'hier
     > Photos de classe
     > L'écusson du CSM
     > Exposition sur le Collège
  liens

BULLETIN DES ANCIENS

Extraits du Bulletin d'octobre 2002

Le mot du Président
Prix d'engagement communautaire 2003
Le Carnet
Se donner un projet
Passons

Le mot du Président

En août dernier, 378 visiteurs nous ont fait 668 visites ! Rassurez-vous ! Le Conseil ne s’apprête pas à… agrandir ses bureaux : il s’agit, bien sûr, de notre site Internet. Qui plus est, à ce jour, 417 anciens ont « déjà » payé leur cotisation 2002. « Déjà » ? C’est une façon jésuite de donner des remords à ceux de la catégorie « pas encore ».

Le présent numéro du Bulletin des anciens compte huit pages : ça déborde de partout ! L’Association, grâce à vous, pète le feu !

Vous vous engagez dans quelque chose ? Dites-le nous. Vous avez besoin d’aide pour organiser une réunion de votre conventum ? Appelez-nous ! Vous vous ennuyez de notre bon vieux collège ? Payez-vous une visite à notre site Internet. Vous y trouverez peut-être, d’ailleurs, l’adresse Internet des copains avec qui vous aimiez tant jaser à la Philotéria. Le Sainte-Marie est là, au bout du doigt : www.saintemarie.ca .

Nous vous y attendons… et aussi beaucoup de vos confrères et consœurs.

Émile Robichaud, C. 53

Remonter


Prix d’engagement communautaire 2003

La période de mise en candidature est ouverte pour le prix d’engagement communautaire 2003. Le prix est décerné à un ancien qui s’est distingué par son implication bénévole dans le domaine social, artistique, culturel, sportif ou autre. Le récipiendaire du prix pour 2002 a été Bernard Downs, C. 59 pour son implication dans la promotion du langage des signes chez les malentendants.

François Folot, C. 60, dirigera le comité chargé d’examiner les candidatures pour le prix d’engagement communautaire 2003, qui sera remis lors de la fête annuelle en mai prochain. Les propositions de candidatures, que nous souhaitons nombreuses, doivent être adressées, avant le 4 avril 2003, à l’attention de M. François Folot, à l’adresse postale de l’Association (1202, rue de Bleury, Montréal Qc H3B 3J3) ou par courrier électronique au moyen de la rubrique Écrivez-nous du site Internet de l’Association (www.saintemarie..ca).

Remonter


Le carnet

N. D. L. R. : Le signe @ marque un article qui nous a été transmis par courriel.

Maurice Da Silva, C. 42, a publié en janvier 2002 dans le Prions en Église un article intitulé 

« André Grasset de Saint-Sauveur, martyr québécois de la Révolution française ». Aussi, pour le numéro spécial de Pierres vivantes publié en avril 2002 à l’occasion du 60e anniversaire du Comité de fondateurs de l’Église du Canada, il a rédigé un important article sur le bilan de l’histoire de ce comité, « par les personnes qui l’ont incarné et par les activités qu’il a  suscitées ».

Léon A. Robidoux, C. 42, retraité, artiste, peintre et écrivain, a publié son trentième titre en décembre 2001. Il s’agit de Le Bouquet de 1001 + pensées, aux Éditions de l’Étendard.

Georges-Henri Blouin, C. 46, a pris sa retraite en 1986 du ministère des Affaires étrangères du Canada. Il a été en poste à l'étranger successivement à New Delhi, San Francisco, Athènes, Bruxelles, Washington, Madrid et La Haye. Voilà de quoi faire rêver tous les étudiants aspirants diplomates de nos universités !

Jacques C. Ducharme, C. 47, fait part d’une tradition de son groupe. Nous reproduisons une des photos qu'il nous a envoyées.

« En septembre 2001, Maurice Tremblay et son épouse, le juge Jeannine Rousseau-Tremblay, ont reçu, à leur magnifique chalet de Piedmont, quelques confrères du Sainte Marie à l’occasion de la visite à Montréal d’un vieil ami et confrère, le Père Léopold Lalonde, connu de tous sous le nom de Le pot. Il s’agit d’une tradition qui se répète aux trois ans lors des vacances du Pot, qui est en poste en Afrique. Cette réunion s’est déroulée sous le signe de la bonne humeur et son succès augure bien pour la réunion de tout le conventum en septembre prochain. » @

Le père Léopold Lalonde
et le Dr Jacques Corbeil.

Louis Balthazar, C. 48, a obtenu, avec son coauteur Alfred O. Hero jr, le prix Richard Arès 2000 pour Le Québec dans l’espace américain, publié chez Québec Amérique. De septembre 2002 à juin 2003, il sera titulaire par intérim de la chaire Raoul Dandurand pour les études stratégiques et diplomatiques de l’université du Québec à Montréal.

Jean-Louis Lalonde, C. 48. Saviez-vous que ce personnage, qui touche l’orgue lors de nos messes annuelles au Gesù, a été chef du département de Neurochirurgie à l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal ? C’est au Conservatoire de Montréal qu’il a reçu sa formation musicale.

Claude L. Paré, C. 48, a pris sa retraite en 1996 de la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke où il était professeur titulaire en pédiatrie (néonatologie). Il est maintenant président du Dispensaire en diététique de Montréal.

Gontran Rouleau, C. 49, juge retraité de la Cour supérieure du Québec à Montréal, exerce encore la fonction de médiateur en matière civile et commerciale, et en matière familiale. Il est membre du conseil d’administration du Festival international de musique de La Naudière.

Léo Côté, C. 50, a été nommé secrétaire de l’Assemblée des Aînées et Aînés francophones du Canada ; il déclare toujours défendre et représenter les aînés du Québec.

Paul-Yves Denis, C. 50, demeure très actif après avoir pris sa retraite comme professeur titulaire de géographie à l’Université Laval. Il donne des cours en formation continue à la même université et il est devenu chargé de cours à l’Université du Québec à Rimouski.

Claude Gareau, C. 50, optométriste, dont nous annonçons le décès dans le présent numéro, a reçu le 24 mai dernier, à titre posthume, le prix 2002 du Conseil interprofessionnel du Québec. Cet hommage lui a été rendu pour reconnaître l’excellence de son apport au système professionnel du Québec.

Simon Richer, C. 50, a fêté l’an dernier ses 40 ans de pratique en pédopsychiatrie. Il est présentement directeur de la clinique de santé mentale infantile et familiale au CLSC des Hautes Laurentides à Mont-Laurier. Auteur du premier manuel québécois de pédopsychiatrie, Interventions stratégiques en santé mentale de l’enfance (Gaëtan Morin, 1981), il prépare un autre ouvrage sur l’évolution des idées en pédopsychiatrie au cours des dernières 50 années.

Georges-E. Roy, C. 52, pharmacien et consultant, a été nommé administrateur au bureau de l’Ordre de ingénieurs du Québec ; il est aussi membre du comité administratif de l’Ordre.

André Provost, C. 54, dentiste retraité de Sainte-Thérèse, demeure aussi très actif. Il participe au comité des programmes de l’Université du Troisième Âge, rattachée à l’Université de Sherbrooke. Des cours sont offerts dans la couronne Nord de Montréal, notamment dans les domaines de la philosophie, l’anthropologie, les langues et la musique.

André Brunet, C. 55, nous fait part de ses activités encore nombreuses, même s’il est officiellement à la retraite.
« Depuis 1978, je suis très impliqué auprès des personnes âgées : cofondateur de la Société de psychogériatrie du Québec (1980), membre fondateur de la Société de gériatrie (1982), membre fondateur de la Société internationale de psychogériatrie de langue française (Limoges, 1986). J’œuvre toujours dans ce domaine comme consultant à l’hôpital Jean-Talon de Montréal, ainsi qu’au Pavillon Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe. Je fais aussi de la consultation au besoin dans divers centres d’accueil à Montréal. »

René Doucet, C. 55, a pris sa retraite après 30 années d’enseignement à l’École des HEC, en droit du travail, en relations de travail et en gestion des ressources humaines. Il a ouvert à North Hatley un gîte touristique nommé Villa de Massawippi,www.bbcanada.com/villamassawippi .

Gatien Payette, C. 55. a remis, lors du gala de la Soirée des masques 2002, une bourse de 1000 $ à François Pilote, directeur artistique du Conservatoire de musique et d’art dramatique. Ce don est une contribution au déménagement et à l’aménagement de locaux temporaires, rue Henri-Julien, dans l’attente d’une implantation décisive dans la nouvelle salle de concert projetée pour l’OSM.

Arthur Amyot, C. 56, a été nommé membre honoraire du Conseil de l'Université de Montréal, en reconnaissance des services éminents rendus à l'Université.

Richard d’Auteuil, C. 57, a fait l’acquisition d’un vaste domaine forestier dans la région de Matane. Il nous assure que ce boisé est exploité dans le plus grand respect des règles d’une saine gestion forestière.

François Leclair, C. 57, nous donne encore de ses nouvelles.
« Ici à Rome, je viens de compléter un bon cours de base dans la langue du pays, ce qui me permet de lire journaux et livres, de comprendre la radio-télévision, d'écrire à peu près ce que je veux communiquer et de converser tant bien que mal. L'italien est en train de me devenir une langue de culture fort intéressante et appréciée. Naturellement, les bases en français, latin et grec sont utiles au plus haut point. J'allais conclure en disant: "Vive le cours classique !" Et pourquoi pas ? Ciao ! »

Pierre Marois, C. 58, occupe depuis l’été 2001 la présidence de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse au Québec. Son mandat est de 5 ans.

Richard Bergeron, C. 59, se dit un retraité heureux et un bénévole engagé. Père de quatre enfants, déjà trois fois grand-père, il prête sa voix de basse au chœur Amabilis. Il s'implique dans l'organisation de concerts bénéfices et dans l'accueil de chorales étrangères. Dans sa communauté paroissiale, il est responsable du groupe Partage de la foi. Depuis bientôt six ans, il agit comme bénévole au Service du livre parlé de l'Institut canadien pour les aveugles.

Yves W. Brunet, C. 60, est président du Conseil consultatif de la faculté de Droit de l’Université de Montréal. Dans le cabinet Ogilvy Renaud, depuis 1991, il préside le Comité de direction et fait partie du Comité exécutif.

Michel Marcil, s.j., C. 60, qui fut brièvement aumônier de notre association, vit en Californie depuis 1998. Il y dirige l’IFHA de Los Angeles, un service offert aux étudiants de la Chine populaire qui font un stage dans les principales universités californiennes. Membre de la Province de Chine de la Société de Jésus depuis 1966, il est aussi coordonnateur, pour l’Amérique du Nord, du Service à la Chine.

Prosper M. Bernard, C. 61, a publié chez Sciences et culture au cours de l'année 2000 un livre intitulé De l'autre côté de la Terre : la Chine. Il y raconte la vie de Prosper Bernard, ce jésuite canadien parti en Chine en 1938, alors que celle-ci était troublée par une guerre civile et par l'invasion japonaise. Il a été tué le 18 mars 1943 par un commissaire de l'armée japonaise, avec deux autres prêtres canadiens.

Ronald Bilodeau, C. 62, a été nommé, en mars 2002, sous-ministre auprès du vice premier ministre du Canada, l'honorable John Manley. Reconnu comme l'un des sous-ministres les plus expérimentés au sein de la fonction publique, il conserve ses responsabilités à titre de secrétaire associé du Cabinet et de sous greffier du Conseil privé.

Gilles Bouchard, C. 62. Comme plusieurs anciens, Gilles a gardé la forme et a décidé de se lancer dans une nouvelle activité. Il a ouvert le gîte touristique Aux dormants du boisé, à Sainte-Adèle www.auxdormantsduboise.com ), où lui et son épouse Ghislaine accueillent avec chaleur les voyageurs d’ici et d’outremer.

Michel Bourgault, C. 62, a visité notre site Internet.
« J'apprécie la page Web des Anciens. Je la visite occasionnellement et je trouve qu'elle donne une bonne idée de la vie de notre association. Les photos en particulier sont super! Je signale aussi que j'ai entrepris depuis 3 mois de créer et maintenir une page Web personnellewww.intermonde.net/bourgo , qui reflète mes divers intérêts et occupations: Village Emmaüs (évidemment!), spiritualité (héritage des Pères Jésuites), initiation au baptême (engagement pastoral), latin (activité parascolaire), généalogie, école (dans un an, je prendrai ma retraite), chenil Waro (entreprise de mon épouse).» @


Michel Charpentier, C. 62,
est un autre assidu du site Internet de l’association.
« Je visite souvent le site des anciens. J'ai le plaisir de reconnaître certains visages. Et en même temps ça me rassure: je ne suis pas le seul à vieillir.
Mais la nostalgie des temps heureux aidant, je me suis toujours demandé ce qu'il est advenu de nos professeurs les pères Delisle, Coté, Dorais, Gingras, Vézina. Pensez-vous que ce serait possible de faire un retour en arrière et peut être raconter des anecdotes à leur sujet ? » @

[N. D. L .R : Il s’agit là d’un projet actuellement à l’étude au comité Internet.]

Michel Grenier, C. 62, représente la Province de Québec au conseil d’administration de la Fondation Héritage Canada. Il est aussi membre du conseil d’administration de la Fondation des Rues principales.

André Dostie, C. 66, a été élu le 7 juin dernier président de la Fondation Jules et Paul-Émile Léger. Il succède au Dr Victor Goldbloom, un des membres fondateurs. Diplômé des HEC, il a occupé divers postes de haute direction dans des sociétés canadiennes de commerce de détail et de distribution. Il a aussi œuvré dans les domaines de la gestion et du marketing au plan international. Il occupe présentement la présidence de la société Paramed.

André Lacroix, C. 66, endocrinologue et professeur titulaire de médecine à l’Université de Montréal, a été nommé membre du conseil d’administration de la SICHUM, organisme chargé de la planification du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal. Ce centre doit ouvrir ses portes rue Saint-Denis en 2006.

Guy Berthiaume, C. 68, a été nommé récemment vice-recteur adjoint et chef de cabinet au bureau du recteur de l’Université de Montréal, M. Robert Lacroix. Il sera, entre autres, responsable des liens avec l’Association des diplômés de l’université de Montréal. On se souviendra que Guy a été l’un des principaux organisateurs de la grande fête du 150e anniversaire du collège.

Michel-A. Pinsonneault, C. 68, a reçu en septembre 2002 le Mérite du Barreau de Montréal, dont il a été le bâtonnier en 2000-2001.

Remonter


Se donner un projet…

Il fut éduqué par les Jésuites au Collège de l’Immaculée-Conception, rue de Vaugirard à Paris. Son père y était préfet des études. Il devra terminer ses études collégiales dans une institution jésuite belge, l’école libre du Sacré-Cœur d’Antoing, après que les congrégations aient été expulsées de France. Il fera ensuite Stanislas, l’école militaire de Saint-Cyr, puis il embrassera la carrière des armes.

Le reste de l’histoire est connu, vu le rôle exceptionnel et déterminant qu’il a joué dans l’histoire de la France et de l’Europe du XXe siècle.

Sa retraite sera tardive. Charles de Gaulle aurait pu quitter la vie politique en 1965 à l’expiration de son premier mandat présidentiel. Il était alors dans sa soixante-quinzième année. Il décide néanmoins de se présenter pour un second mandat, froissé peut-être de voir que Georges Pompidou se voyait déjà lui succéder. Il faudra la défaite référendaire de 1969 pour l’amener finalement à la retraite, à 78 ans….

Il aurait pu alors se contenter de couler des jours tranquilles à Colombey-les-Deux-Églises en compagnie de son épouse. Pourtant, même à cet âge, il n’est pas question d’une vie de loisir et de repos pour cet homme qui aura été mobilisé toute sa vie.

« …la pensée a besoin, pour ne pas divaguer et s’émietter en lamentations inutiles, de s’appliquer à une tâche, de prendre appui sur un projet… un homme a besoin d’un but. », explique son biographe Max Gallo.

Ce projet sera la rédaction des Mémoires d’Espoir, auxquels De Gaulle consacrera le temps qui lui reste. Il en complètera les deux premiers tomes, soit Le Renouveau, qui couvre les années 1958 – 1962 et L’Effort, portant sur la période d’après 1962, tous deux publiés peu de temps après sa mort. Le troisième tome demeure inachevé.

Richard L’Heureux, C. 62

Remonter


Passons sur l’autre rive (Marc 3,35)

Jean-d’Auteuil Richard, s. j. , décédé à Lafontaine à l’âge de 96 ans. Originaire de l’Ouest canadien, le père Richard était l’oncle de Richard d’Auteuil, C. 57, membre de notre conseil d’administration. Fondateur de la revue Relations, il en fut le directeur de 1941 à 1948. Il exerça divers ministères dans plusieurs provinces canadiennes et aussi en Haïti où il fut supérieur de la communauté entre 1954 et 1959. De 1959 à 1965, il occupa la fonction de supérieur de la province du Canada français.

Edmond Orban, ancien professeur, décédé accidentellement à Trois-Pistoles le 17 août 2002. Il a enseigné les sciences politiques au collège, ainsi qu’à Brébeuf, dans les années 1965-1968, puis à l’université de Montréal.

Jean A. A. Lefebvre, C. 27, ingénieur, décédé à Montréal le 18 juin 2002. Il était retraité de la pétrolière Impérial.

Paul Larocque, C. 28, professeur, directeur d’établissement puis traducteur, décédé à Montréal le 25 juin 2002.

Joachim Delorme, C. 29, professeur, décédé à Montréal le 27 janvier 2002. M. Delorme a enseigné pendant plus de 40 ans à l’École des Hautes Études Commerciales de Montréal. Il fut aussi organiste à l’église Saint-Germain d’Outremont.

Georges Émile Cloutier, C. 30, chirurgien plastique, décédé à Saint-Bruno le 17 août 2002.

Georges-Valérien Émond, C. 31, médecin.

Raymond Ménard, C. 31, ingénieur, décédé à Montréal le 27 décembre 2001.

Georges-Hervé Sauvé, C. 31, enseignant, décédé à Boucherville le 23 juin 2002.

Julien Savignac, C. 31, avocat, c. r., décédé à Montréal le 13 mars 2002.

Jean-Louis Villeneuve, C. 31, comptable agréé, décédé à Sabrevois au début de 2002.

Marcel Gareau, s. j., C. 34, décédé à Lafontaine le 25 mars 2002. Après avoir été professeur de grec aux étudiants jésuites, le père Gareau fut affecté en 1951 à la Tafari Makkonen School en Éthiopie. Sur une période de 27 ans, il exerça successivement les fonctions de professeur, préfet des études et supérieur de la communauté. De 1978 à 1992, il séjourne à Rome à titre de secrétaire de l’Assistance d’Afrique. Après un nouveau séjour en Afrique comme archiviste des Jésuites de l’Afrique de l’Est, il est rentré au Canada au milieu de l’année 2000.

Jean Laforce, C. 34, décédé à Montréal le 7 mai 2002.

Julien Ricard, C. 35, ingénieur, décédé à Longueuil le 22 décembre 2001.

Michel Béchard, C. 36, ophtalmologue, décédé à Montréal le 16 avril 2002. Il était bien connu dans les milieux de la presse écrite et du hockey (club des As). Il était reconnu non seulement pour sa compétence professionnelle, mais aussi pour sa générosité, son amabilité et son sens de l’humour.

Jean-Paul Bergeron, C. 36, juge à la retraite, décédé le 21 mai 2002.

Paul Brunelle, C. 37, médecin spécialisé en oto-rhino-laryngologie, décédé à Montréal le 5 mai 2002. Il a aussi été pilote de chasse dans l’escadrille 414 de la Royal Canadian Air Force.

Lucien Lafortune, C. 37, décédé à Montréal le 16 juin 2002. M. Lafortune a été président de E. W. Caron & cie ltée. Il a été membre du Club Saint-Denis, du Club Laval-sur-le-Lac et de l’Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem.

Paul-Émile Lefebvre, C. 37, ingénieur, décédé à Le Gardeur le 4 mars 2002.

Rosario-M. Bédard, C. 39, optométriste, décédé le 14 juin 2002.

André Moncel, C. 39, ingénieur, décédé à Montréal le 31 août 2002.

Charles Poliquin, s. j. , C. 39, décédé à Taiwan le 6 octobre 2001. Le père Poliquin a consacré la majeure partie de sa vie à l’apostolat en Chine, particulièrement à Kuanshi et à Taiwan.

Gaston Robillard, C. 39, médecin, décédé à Ville Mont-Royal le 13 janvier 2002. Le docteur Robillard était radiologue retraité de l’hôpital Sainte-Justine de Montréal.

Jean-Marie Barrette, C. 40, médecin vétérinaire, décédé accidentellement à Cowansville le 21 décembre 2001.

Bernard Desmarais, C. 40, médecin.

Joseph Bourbeau, C. 40, ingénieur.

Jacques Duplessis, C. 40, décédé le 28 novembre 2001.

Gérard Hébert, C. 40, Gérard Hébert a enseigné au collège de 1948 à 1950.

Robert Coallier, C. 42, décédé à Montréal le 4 avril 2002.

Laurent Crevier, C. 42, professeur, décédé à Laval le 26 mai 2002. Parallèlement à sa carrière d’enseignant, Laurent a été animateur de loisirs, notamment dans l’Ordre de Bon Temps, et il s’est dévoué aussi auprès des orphelins.

Gilles Hébert, C. 42, décédé à Montréal le 24 mai 2001. Chirurgien gynécologue, il a œuvré pendant près de 30 ans à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Pierre-Louis Piché, C. 42, ingénieur, décédé à Montréal le 23 février 2002. C’est un ancien professeur de l’École Polytechnique de Montréal.

Alain-François de Bellefeuille, C. 43, décédé à Saint-Lambert le 12 février 2002. Son activité s’exerça dans le domaine de l’assurance.

Benoît Lacasse, C. 45, décédé à Montréal le 5 janvier 2002.

Jean Fortier, o. m. i., C. 46, décédé à Richelieu le 8 janvier 2002. Né à Montréal et ordonné prêtre à ville LaSalle en 1952, le père Fortier a été par la suite, jusqu’en 1994, professeur de littérature grecque et latine au collège Saint-Jean à Edmonton, Alberta.

Jean-Paul Lamy, C. 46, réalisateur sportif à la télévision, décédé le 16 août 2002.

Réal Lemire, C. 46, pharmacien, décédé au C. H. R. D. L. de Joliette le 16 mars 2002. Il a été très actif au sein de l’Ordre des pharmaciens du Québec, dont il fut gouverneur pendant quatre ans, et à l’Association québécoise des pharmaciens du Québec. Il a reçu, en 1982, le trophée Squibb.

Raymond-Guy Villeneuve, C. 46, décédé le 10 août 2002 à Saint-Simon-sur-Mer (Bas-Saint-Laurent).

Bernard Bilodeau, C. 47, juge retraité de la cour du Québec, décédé à Montréal le 11 février 2002.

Jean-Guy Cyr, C. 47, comptable agréé.

Gérard J. Léonard, C, 47, médecin.

Roger Turgeon, C. 47, ingénieur, décédé à Montréal le 19 janvier 2002.

Claude Gareau, C. 50, optométriste, décédé à Montréal le 4 février 2002. Le docteur Gareau a fait une longue carrière à l’Ordre des Optométristes du Québec. On dit de lui qu’il fut «un homme débordant de bonté, de générosité, mais aussi de sagesse et de modestie».

Cyrille Guévremont, C. 50, chirurgien dentiste, décédé à Ville LaSalle le 6 septembre 2001. Au collège, Cyrille Guévremont s’est fait remarquer comme un athlète exceptionnel, particulièrement comme gardien de but au hockey.

William Johnson, C. 50, représentant en produits pharmaceutiques.

Rodolphe Lessard, C. 50, pharmacien, décédé à Longueuil le 27 mai 2002. Il s’est fait remarquer particulièrement par son travail en pharmacologie à l’hôpital de Verdun et par son importante contribution à la Société de généalogie du Québec.

Norbert Beauregard, C. 51, gérant, décédé à Saint-Jérôme le 20 juin 2002.

Jacques Sansfaçon, C. 51, bibliothécaire, décédé à Saint-Jérôme le 7 avril 2002. Ses trois frères sont aussi des anciens du collège : Aimé, C. 43, René, prêtre, C. 44 et Roland, C. 48.

Bruno Gilbert, C. 59, avocat de Sherbrooke, décédé au CHUS de Fleurimont le 1er décembre 2001.

Paul Lallo, C. 61, psychologue, décédé à Montréal le 26 août 2002.

Guy Taillon, C. 62, chirurgien dentiste.

Remonter

 
 

L'Association | Quoi de neuf? | Activités | Les membres | Vie des Conventums |
Bulletin des anciens | Histoire du collège | Souvenirs | Liens |
 
Plan du site | Accueil | Chercher | Écrivez-nous |

Copyright © Association des anciens élèves du collège Sainte-Marie (2004)
Design et conception - Natmark-Concept inc.